Réforme du ministère de la Défense

Publié le par Victor Fèvre

 

Lundi, le ministre de la Défense allemand, Guttenberg, a présenté son plan d'action pour la réforme du ministère. Il s'est appuyé sur le rapport de la Commission Weise, que j'ai présenté sur mon bloc-notes

Il y a une série de mesures, pour réduire la taille de l'administration centrale. Toutefois, avec des impératifs politiques que Frank-Jürgen Weise n'avait pas, il a concédé à des compromis. 

Si l'administration et les civils de la défense seront moins nombreux (tout comme les militaires), le site de Bonn à la Hardthöhe ne fermera pas complètement. De plus, il n'y aura pas de licenciements, mais par exemple des non-renouvellements de postes lors de départs à la retraite. 

Le ministère n'en reste pas moins restructuré, en trois fonctions: Politique & Planification, Ressources et Satisfaction du Contrat Opérationnel. En effet, l'idée générale est que la Défense remplisse mieux ses fonctions. Le coeur de métier... Un organe de pilotage de la performance du ministère sera créé, tout comme des mesures pour améliorer l'achat d'équipements. 

En mai-juin, les premières mesures concrètes devraient commencer à être mises en oeuvre. De plus, il devrait y avoir des clarifications concernant les équipements militaires et les garnisons qui vont fermer (surtout à cause de la réforme de la conscription, suspendue, et permettant le passage de l'armée de 240.000 à 185.000 soldats). 

Le ministre Guttenberg reste très populaire; 68% des Allemands sont satisfaits de son travail, selon un sondage de la Tagesschau. Il dépasse largement les autres hommes politiques allemands, et reste donc l'étoile montante du CSU (toujours avec les élections législatives en tête). 

Victor Fèvre

 

"Gekämmt wie ein aus dem Nest gefallener Uhu!"

Vous avez la coiffure d'un hibou tombé du nid! (les cheveux en bataille)

 

Publié dans Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article