Incident à Kunduz

Publié le par Victor Fèvre


Vous avez sûrement tous entendu parler de l'incident de Kunduz (Région Nord, administrée par les Allemands), il y a quelques jours.

Deux camions citerne ont été détournés d'un convoi par les Taliban et se sont embourbés dans le lit d'une rivière. Les autorités afghanes ont souhaité se débarasser de ces bombes ambulantes et c'est donc à leur demande que le Colonel allemand qui commande la PRT dans le secteur a obtenu un soutien aérien pour détruire les camions citerne. Problème, il y a eu plus de 50 morts dans le brasier dont une part de civils.

> D'abord, combien de civils ont réellement péri? Les estimations vont de 5 à 50...

> Ensuite, pourquoi est-ce que des journalistes ont pu couvrir l'événement avant même que les communiqués officiels sont parus?

> Enfin, la polémique est devenue monstrueuse en Allemagne, et ce juste avant les élections, alors que personne ne voulait de débat sur l'Afghanistan.

Et c'est pourquoi je suis persuadé que les Taliban ont sciemment choisi la date et l'endroit de cette attaque, espérant que cela enflamme la polémique autour de l'engagement allemand en Afghanistan. Et ils ont parfaitement atteint leur objectif.

Victor Fèvre

Publié dans Afghanistan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SD (pour convaincre) 14/09/2009 20:00

Un post sur les résultats de l'enquête : http://gestiondesrisquesetcrises.blogspot.com/2009/09/retour-sur-mon-post-afghanistan.html

flee 13/09/2009 23:53

Ou avez vous eu cette information comme quoi les talibans auraient forcé les villageois a débloqué les camions?
Jusqu'à maintenant, les différents médias parlaient plutôt d'invitation a se servir...et d'ailleurs je ne sais pas non plus qu'elles sont leurs sources.
Pour celui qui veut avoir une version des faits proche de la réalité, ce n'est pas gagné.

concernant le coté kamikaze des talibans, je doute fort qu'ils se soient volontairement placé a coté des camions et prié le ciel pour qu'une bombe de quelques tonne leur tombe dessus.

Autre chose intéressante a savoir, c'est leur équipement électronique...si tu as des infos la dessus fait le nous savoir.

flee 13/09/2009 20:50

Ils sont vraiment trop suicidaire, alors si j'ai bien compris ils ont volé ces camions citernes tout en sachant qu'un moment ou un autre ils allaient se faire bombarder. Et par conséquent ils ont dit aux villageois de venir ce servir et la paff ils sont tous morts?

et tout cela dans le but de faire parler de l'Afghanistan en Allemagne...

Victor Fèvre 13/09/2009 22:34



Il n'est pas clair si les villageois étaient invités à se servir en carburant ou s'ils étaient forcés à sortir les camions du bourbier.

En tout cas, les Taliban ne sont pas idiots. Ils savent parfaitement se servir des nouvelles technologies si cela les sert dans leur combat.
Et pourtant, ils n'hésitent pas à se sacrifier dans leur combat. C'est pourquoi ils envoient aussi des kamikazes.

De toute manière, les Taliban savent que même s'ils perdent toutes les batailles en Afghanistan, ils vont gagner la guerre, car ils usent l'opinion publique en Europe.

VF


SD (pour convaincre) 13/09/2009 18:23

Bonjour,
Je vous propose une autre hypothèse.
Je ne suis pas sûr que les taliban aient planifié la destruction des camions citerne par l'OTAN. Cela aurait été quelque peu hasardeux mais n'est-il pas plus probable que ce soit une "erreur" (identification) de l'OTAN, extrêmement bien exploitée par des talibans.
Les chaines de compte-rendu et de vérification des militaires sont souvent beaucoup plus long que ceux de leur adversaires irréguliers.
En définitive, c'est aussi cela la friction clausewitzienne.
Cordialement,

Victor Fèvre 13/09/2009 22:28



Certes, j'y avais pensé, mais à ma connaissance, cet attentat Taliban est totalement inédit. Et la province de Kunduz était restée très calme, les derniers temps.
Je crois donc que le lieu n'est pas choisi au hasard. Et les Taliban devaient se douter que les camions citerne risquaient fort d'exploser dans la riposte (quelle qu'elle soit).

Dans tous les cas, le chef de la PRT là-bas doit passer de très mauvais jours...

VF