Les Pays-Bas - un paradis fiscal?

Publié le par Victor Fèvre


Barack Obama, dans le cadre de ses mesures économiques et financières strictes, a annoncé régulièrement des règles plus strictes contre l'évasion fiscale. La première étape est de voir quels sont les pays qui offrent cette possibilité, en ayant une politique financière généreuse.

C'est là que ca coince. Le Président américain a déclaré hier comme quoi les Pays-Bas étaient un des trois pays les plus attrayants pour les entreprises à gros profit à cause de leur faible taux d'imposition (voir l'article du NRC).

La réaction néerlandaise ne se laisse pas attendre: sur le site de l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas à Washington, une précision, déjà transmise à la Maison Blanche, les Départements du Trésor et d'État, a été publiée. Les Pays-Bas n'ont pas une imposition trop basse, mais sont un lieu attrayant pour les investissements étrangers. Nuance. Les entreprises américaines en effet n'envoient pas seulement des fonds dans des comptes en banque opaques néerlandais, ils sont le premier investisseur réel aux Pays-Bas.

Les Pays-Bas ne supportent pas que leur grand ami américain ose les condamner de paradis fiscal ou même de pays à imposition trop basse. Comme pour d'autres sujets, c'est un sentiment d'ingratitude qui est éveillé.

Au point de vue géographique, il faut toutefois distinguer entre les Pays-Bas et les Antilles Néerlandaises, à savoir les îles A-B-C: Aruba, Bonaire, Curacao. Ces îles ont une administration moins regardante en ce qui concerne les fonds qui y transitent. Il y a encore une gradation: il existe encore l'île Saint-Martin, à moitié francaise et à moitié néerlandaise, qui est un vrai paradis fiscal. Peu de personnes connaissent même l'existence de cet îlot dans les petites Antilles.

D'ailleurs, ce genre de problèmes inter-étatiques à cause de banques peu farouches: l'Allemagne a des relations tendues avec le Liechtenstein pour les mêmes raisons, mais ce dernier semble coopérer de plus en plus avec les autorités allemandes.

Victor Fèvre

Publié dans Atlantique

Commenter cet article

o+Kempf 06/05/2009 21:58

Re bienvenue sur le réseau. La précision ABC est très intéressante, car je connaissais Saint Martin, mais pas le détail ds Antilles néerlandaises. Au passage, le plus grand paradis fiscal européen est... non, pas la Suisse ni Monaco, mais une autre île : la City.

Victor Fèvre 07/05/2009 22:28



Les îles ABC... c'est ainsi qu'il y a très longtemps dans des temps reculés, les enfants néerlandais apprenaient la géographie, mais la tendance est la même partout en Europe. Aujourd'hui, la
plupart des Néerlandais ne peuvent plus citer les trois îles (+1).

Par contre, j'ai lu dernièrement que 3/4 de la richesse britannique était basée fiscalement sur les Iles Normandes (sauf l'Ile du Sein)...

VF


Florian 06/05/2009 08:22

c'est dingue comment un nombre de pays incalculable qui ont profité de l'absence de règles viennent pleurer aujourd'hui.
Bonne chance à Obama, car l'Europe est à la traine sur le coup.

Victor Fèvre 07/05/2009 22:25



Ce n'est pas tant l'absence de règles, mais plutôt le contournement de certaines règles qui entrave le système économique mondial, à mon avis.

De toute manière, Alan Greenspan a dû voir que sa politique de dérégulation (donc, il y en avait auparavant) n'a pas porté les fruits escomptés.

VF