Les exportations allemandes s'effondrent

Publié le par Victor Fèvre


Enfin une nouvelle économique dans le monde germanophone qui a une signification géopolitique. Car les tribulations autour du sauvetage d'entreprises ou les difficultés budgétaires, sont des problématiques récurrentes dans toutes les économies occidenales en ce moment.

Par contre, un facteur très important de puissance de l'Allemagne, c'était sa position dominante commerciale. "Champion des exportations", "Modèle allemand" comme les journalistes francais le disaient encore il y a quelques mois.

Voici les chiffres du Statistisches Bundesamt pour janvier 2009 qui ont été publiés aujourd'hui:

- les exportations ont diminué de 20,7% par rapport à janvier 2008
- les importations ont diminué de 12,9%

D'après la Tagesschau, c'est la pire baisse depuis 16 ans.

1) c'est un réveil douloureux pour les Allemands, qui jugeaient volontiers leur succès économique d'après le volume des exportations

Mais

2) un certain niveau des exportations reste: c'est là le "secret" de l'Allemagne. Elle produit des biens qui s'exportent bien, comme des machines-outil compliquées par exemple. Il ne s'agit pas de biens de consommation qui peuvent être facilement créés ailleurs à moindre prix.

3) la balance commerciale reste positive (+15,6 Milliards d'Euros) et ca, c'est une bonne nouvelle

4) le plus intéressant, c'est de voir la baisse des exportations d'après la zone
- hors UE:        -24,5%
- UE non Euro: -21,4%
- Eurozone:      -17,4%
La tendance est pareille, mais il y a quand même une nette différence entre les pays qui possèdent l'Euro et les autres, surtout s'ils ne font pas partie de l'Union Européenne.
Donc, le fait d'avoir la monnaie unique aide en ces temps de crise. Avis à l'Irlande et la République Tchèque et le Royaume Uni!

5) L'Eurozone, "coeur" de l'Europe, reste donc un facteur de stabilité relative. Voyons si l'Allemagne va se "replier" davantage sur cette zone, économiquement, mais surtout politiquement dans les mois qui viennent.

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frédéric 14/03/2009 23:14

Si en effet les milliardaires en dollars ont perdu presque la moitié de leur fortune globale en an, les petits porteurs comme moi beaucoup moins conseillés que les ''gros porte feuilles'' ne peuvent s'attendre à mieux.

C'est une histoire personnelle mais j'enrage tout de même d'avoir écouter le ''conseiller'' local de La Poste qui jusqu'au bout m'a dit que ''tout vas bien, madame la marquise''...

Frédéric 12/03/2009 10:09

''C'est la fin des haricots''... C'est exagéré mais j'aurait mieux fait d'investir dans mon livret A.

J'avait mit 4 000 Euros dans deux PEA de La Poste en 2001, 2 mois plus tard, les tours s'effondrent....Je les finalement retiré il y une semaine, il ne restait plus que 1 680 Euros :(

Victor Fèvre 12/03/2009 10:46



Si vous aviez investi dans la Deutsche Telekom ou Eurotunnel, cela aurait ete pire, n'est-ce pas?
A la bourse, on peut se faire une petite fortune, si on investit une grande fortune... 

Ce sont surtout les Americains qui patissent des crashs boursiers, car c'est une forme d'epargne tres courante la-bas. Je connais des Americains qui viennent de perdre facilement 50% de leur
capital.

VF


Frédéric 11/03/2009 10:55

Les pays traditionnellement exportateurs sont tous dans la même galère. Japon et Chine sont aussi dans le rouge.

Victor Fèvre 11/03/2009 18:58



C'est la bien la preuve que la crise bancaire qui est devenue une crise financière a dégénéré en une crise économique et fiduciaire...

VF