Bilan de la visite parlementaire à Saab en Suède

Publié le par Victor Fèvre


Les membres du Parlement néerlandais ("Tweede Kamer") viennent d'aller en Suède pour visiter les usines Saab. En effet, je l'avais déjà annoncé ici, les parlementaires voulaient se faire une idée eux-mêmes des capacités de l'appareil Saab Gripen suédois. Voici un excellent article du journal néerlandais NRC.

Les Suédois mettent la pression sur les néerlandais, en les poussant à prendre une décision rapidement. Alors même que la stratégie des hommes politiques est de repousser la décision. Alors même que le parc d'avions qui doit être renouvelé est de 85, il sera décidé en 2010 d'en remplacer 57.

Les Suédois, en ce temps de crise, trouvent les bons arguments: si les Néerlandais se décident bientôt, et pour le Gripen, ils vendent les 85 appareils pour 4,8 milliards d'Euros. Et il y aura un contrat de maintenance fixe pour les trente ans à venir. Coût total (achat+maintenance): 10 milliards, selon Saab.

L'argument financier, qui était une surprise pour les Néerlandais (surtout le contrat fixe) est d'autant plus intéressant que les estimations du ministère de la Défense pour l'achat et la maintenance sur trente ans pour le F-35 est de plus de 14 milliards d'Euros. Alors, ca fait une grosse différence.

(1) la Norvège vient de décider de choisir néanmoins le F-35 car son ministère de la Défense avait calculé que les coûts avancés par Saab étaient largement sous-estimés. Cela avait eu un incident diplomatique pour suite.

(2) donc, en attendant, les Néerlandais attendent une offre alléchante similaire de la part de Lockheed Martin.

Il semble que le F-35 sera quand même choisi en fin de compte. Mais ce nouvel épisode dans la saga néerlandaise du Joint Strike Fighter fait descendre les enchères.

Victor Fèvre

Publié dans Pays-Bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article