Avenir de la BFA

Publié le par Victor Fèvre


Ca y est, la décision est prise.

Le 3RH sera dissout. Mais le 110RI restera.

Et un bataillon allemand d'infanterie devrait aller à Illkirch. J'avais émis ici l'hypothèse du ArtBtl 295, mais il est équippé de "Panzerhaubitzen 2000", d'énormes obusiers sur chassis de char (parenthèse mili, ils ont une cadence de tir si élevée qu'ils peuvent immédiatement changer l'angle après chaque tir, pouvant avoir donc 5 à 6 impacts sur la cible simultanément - obus provenant du même obusier!). Le problème de cette unité est donc qu'il lui faut un terrain de tir très grand. C'est pourquoi on avait pensé à Canjuers pour le bataillon. La BFA aurait alors été éparpillée sur 1500 km, avec son EM à Müllheim... Donc, plutôt de l'infanterie à Illkirch.

Colmar avait été envisagé, mais la décision d'Illkirch montre bien à quel point cette décision est politique. La BFA fait partie de l'Eurocorps, n'étant qu'un État-Major basé à... Strasbourg.

Les Allemands ne sont pas enchantés, car ils sont soumis aux mêmes dilemmes d'aménagement du territoire qu'en  France. Un régiment fait vivre son entourage. Un grand effort de l'Allemagne, pour sauver la BFA qui s'installe en France (mais pour la peine, le 110RI reste en Allemagne - donnant-donnant).

Le 16BC (qui ne fait pas partie de la BFA et qui est un reste des FFA) ira à Bitche. J'avais donc raison pour Bitche. L'Eurocorps pourra continuer ses exercices là-bas.

Il faut donc retenir une chose surtout: les Allemands restent extrêmement attachés à la BFA et le montrent aux Francais en envoyant des soldats en France. C'est une lecon que les Francais devraient retenir.

Enfin, la première fois que des soldats allemands en uniforme sont allés officiellement en France après la Seconde guerre Mondiale, c'est lors de la création du Pèlerinage Militaire International à Lourdes, qui devait être une autre source de réconciliation franco-allemande.

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P4 14/02/2009 19:23

Ne pensez vous pas que la BFA était un gadget et qu'il vaut mieux miser sur l'Eurocorp basé à Strasbourg, je note d'ailleurs que la concentration de force dans l'est pourrait voir la crétion d'une brigade médiane y étant rataché.

Un Srasbourgeois.

Victor Fèvre 16/02/2009 10:21


L'Eurocorps est plus consensuel que la BFA, car c'est essentiellement un État-Major. Cependant, même si un Allemand vient de prendre le commandement de l'Eurocorps, ils sont beaucoup plus
intéressés par la BFA, composante de l'Eurocorps.

Mais quelle est cette "concentration de forces dans l'Est"? - l'Armée francaise ne va pas garder beaucoup de régiments dans l'Est, donc je ne vois pas tout à fait ce que vous voulez dire.

VF


ZI 08/02/2009 21:06

"l faut donc retenir une chose surtout: les Allemands restent extrêmement attachés à la BFA et le montrent aux Francais en envoyant des soldats en France. C'est une lecon que les Francais devraient retenir."

Pourquoi? Cela fait un moment que je me pose la question.

Victor Fèvre 08/02/2009 22:08



Pour les Allemands, la BFA n'est pas une force inutile.
L'argument francais est souvent qu'elle ne sert à rien parce qu'on ne l'utilise pas (ce qui n'est pas tout à fait vrai). À quoi les Allemands répondent qu'on l'envoie dans ce cas!
Mais c'est surtout l'embryon concret d'une défense européenne (alors que l'Eurocorps n'est qu'un État-Major, sans réel commandement - la BFA ayant son propre EM). Donc le raisonnement allemand est
le suivant:

Les Francais déclarent sans cesse qu'ils veulent une Europe de la Défense
> ils possèdent une brigade de 5000 hommes avec nous dont ils ne font rien
> la preuve qu'ils ne s'y intéressent pas (et qu'ils ne s'intéressent pas à nous), c'est qu'ils n'hésitent pas une seconde à la sacrifier lors d'une réforme de la défense proprement
francaise
> la preuve qu'ils ne s'intéressent pas à nous c'est qu'ils ne nous ont jamais informé de leurs projets, nous trahissant
> donc leur Europe de la Défense n'est que du discours politique puisqu'ils ne font rien de concret
> donc les Francais ne sont pas fiables.

Alors si on veut améliorer la coopération franco-allemande, démanteler la BFA si facilement n'était pas une bonne idée.
Mais le fait est que la France n'a pas le franco-allemand en tête pour l'instant. Ce qui peut être préjudiciable pour les Francais (songe à DCNS qui a courtisé les Allemands pour fusionner la
production de sous-marins, les Scorpènes étant totalement surclassés par les U214). Il ne faut pas sous-estimer les Allemands et nous risquons de gâcher nos relations avec des Allemans souvent très
francophiles.

VF