Zone d'intérêt allemande? L'Est!

Publié le par Victor Fèvre


Hier, j'ai eu une discussion très intéressante (même beaucoup de discussions), et la thèse que je défendais était que la Zone d'Intérêt de l'Allemagne, c'est l'Est.

C'est à dire les PECO et la Russie.

Quelques éléments:

(1) jamais de drapeau européen lors des voeux (voir ici ou ici). Pourquoi donc? Car l'Allemagne n'est finalement pas si "fana-UE" que cela... Quel est le dernier grand projet européen "porté" par les Allemands? La Monnaie Unique (d'ailleurs,  les francais ont rarement compris à quel point c'était un sacrifice pour les Allemands, mais qu'ils étaient prêts à faire). Qu'est-ce qu'on a retenu de la présidence allemande de l'UE? Elle a réussi à ne pas enterrer définitivement le traité constitutionnel européen, mais qui s'en souvient? Et après-coup, était-ce si important? Je dirais que pour le moment, les allemands sont un peu "désillusionnés", par l'Europe. Disons qu'elle est tellement occupée par ses propres problèmes domestiques (Gaz russe, Plan de relance énorme, Crise économique, Élections régionales - Hesse hier, mais je fais de la politique extérieure, pas de la politique intérieure ici - et surtout les Élections nationales en septembre prochain), que l'Allemagne attend de voir comment l'UE se développe. Entretemps, elle développe ses propres atouts nationaux.

(2) historiquement, les "allemands" tels que nous les connaissons aujourd'hui, viennent de l'Est. Les Prusses, les Teutons... Mais je ne vais pas m'étendre là-dessus, c'est un sujet sensible, puisqu'une part de la recherche "scientifique" est biaisée, car elle a été réalisée pendant les années 1930. On recommence à peine de s'y intéresser sérieusement maintenant, mais c'est en territoire polonais et russe...

(3) historiquement, les Allemands ont eu des ambitions portées vers l'Est. On le voit dans les guerres qu'elle a menées. D'ailleurs, d'un point de vue militaire, les contacts entre les Soviétiques et les Allemands pendant l'Entre-Deux-Guerres étaient étroits (pour contourner le Traité de Versailles).

(4) la Bundeswehr formait la colonne vertébrale continentale de l'OTAN pendant la Guerre Froide. Toute l'Allemagne était sur une ligne de confrontation avec l'Est. Mais pas pour toujours.

(5) Willy Brandt, avec sa "Ostpolitik" pendant les années 70 le montre. Et elle le montre surtout aux Américains, l'Allemagne est le "verrou" de la défense européenne.

(6) tout ce qui touche à l'Est intéresse les Allemands. Le MinDef allemand vient d'ailleurs sur son site de commencer une trilogie sur la géostratégie des Pays Baltes.

(7) les contacts économiques avec les PECO et la Russie sont très étroits (aussi bien import qu'export). D'ailleurs, on voit que la Russie fait tout pour ne pas froisser les Allemands. Ils se montrent souvent très conciliants. Je suis curieux de voir le discours des Russes lors de la prochaine Wehrkunde.

(8) une grande part des Allemands parle le Russe... comme par exemple Angela Merkel. Cela faisait partie des cours obligatoires en RDA!

Je pourrais continuer la liste. Les signaux sont partout, que ce soit dans l'histoire ou dans l'actualité, en politique, en culture, en économie...
Toute la zone à l'Est de l'Oder est une vraie zone d'intérêt (ce n'est pas négatif) pour la (géo-)politique allemande.

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Commenter cet article