RWE "croque" Essent

Publié le par Victor Fèvre


Le géant de l'énergie allemand RWE vient d'annoncer hier qu'il allait acheter l'entreprise néerlandaise Essent. Ce n'est pas une prise hostile, et la marque Essent restera. D'ailleurs, le réseau et le retraitement des déchets restera sûrement entre les mains de l'État néerlandais. Est-ce réellement important? Disons qu'il y a un certain nombres de signaux intéressants:

(1) Essent a du savoir-faire nucléaire. RWE devient maintenant propriétaire à moitié de la centrale nucléaire de Borssele. La chambre des députés néerlandaise n'est pas trop contente, mais si tout se passe comme prévu, il est possible que RWE devienne membre du lobby "énergie nucléaire" en Allemagne - s'affranchissant du charbon mais surtout du gaz (russe...).

(2) Essent a du savoir-faire dans certaines techniques d'énergies renouvelables, qui permettraient à RWE d'optimiser sa production d'électricité. Toujours bon à prendre.

(3) RWE a des ramifications vers l'Est (Slovaquie, République Tchèque, Pologne...), mais s'est implantée récemment au Royaume-Uni. Et les Pays-Bas forment une plate-forme intéressante pour le marché britannique.

(4) Donc, c'est une expansion géographique finalement. L'accent est mis à l'Ouest. Quel est le résultat: la Mer du Nord devient une Zone d'Intérêt pour RWE, avec ses ressources en gaz importantes. D'ailleurs, les Pays-Bas exportent même du gaz, le problème de l'approvisionnement russe est non-existant.

C'est donc une décision tant économique que géopolitique, contribuant à l'indépendance énergétique de l'Allemagne.

Victor Fèvre

Publié dans Mer du Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article