Egon Ramms veut une nouvelle stratégie en Afghanistan

Publié le par Victor Fèvre


Le Général allemand Egon Ramms a déclaré dans un entretien aujourd'hui qu'il désirait voir la stratégie changer en Afghanistan. Qu'y a-t-il de nouveau?

(1) Egon Ramms commande le NATO JFC HQ de Brunssum dont je vous ai déjà parlé. Donc, il rappelle bien que les Allemands ont quand même une influence sur le TOE afghan (voir le changement du CEM ici), puisque toute la FIAS est dirigée depuis Brunssum.

(2) pour une fois, les néerlandais sont loués pour leur engagement en Uruzgan. Ils avaient suivi bille en tête leurs alliés américains en Afghanistan, mais ils avaient rencontré une certaine ingratitude, surtout que l'opinion publique est très hostile à cette mission. Or, Ramms déclare que c'est le modèle néerlandais qu'il faut désormais appliquer dans les milieux particulièrement difficiles (comme le Helmand).

(3) alors, la fin de la "French Touch" et le début de la "Dutch Touch"? Heu, d'un point de vue doctrinal, pas de grande nouveauté. Privilégier la coopération dès le début, favoriser la reconstruction pour gagner la confiance de la population etc. Par contre, le plus intéressant c'est que Ramms fait une distinction entre les Taliban (venus souvent de l'étranger) et les insurgés afghans. Il s'agirait surtout de rallier ces derniers, puisque c'est de l'avenir de leur pays qu'il s'agit.

Victor Fèvre

Publié dans Afghanistan

Commenter cet article