Conseil des ministres franco-allemand

Publié le par Victor Fèvre


C'est la nouvelle du jour: les cabinets francais et allemands se sont rencontrés à Paris pour la 10ème Réunion interministérielle (initiative lancée en 2003).


Les points majeurs:


- créer des emplois. Et c'est bien la preuve que l'optique aujourd'hui pour résoudre la crise financière qui affecte toute notre économie est keynésienne, car pour un keynésien, l'objectif principal de l'économie est de créer des emplois, alors que pour un néo-classique, c'est de créer de la richesse.

C'est un point qui a dû être avancé par la France, car l'Allemagne est dans une situation de quasi-plein emploi (7,2% de chômage en octobre 2008, tous les chiffres ici, taux le plus bas depuis des années). Pourtant, ce n'est pas l'Allemagne qui va critiquer cette approche, puisque tous les gouvernements semblent s'entendre sur ce point.


- les investissements, notamment pour les PME. Là, c'est un point qui met d'accord tous les économistes, car cela peut créer de la richesse, créer des emplois, relancer l'économie etc. Intéressant de voir que l'accent est mis sur les PME. En effet, c'est ce type d'entreprises qui est le moins affecté par la crise financière, car elle sont saines. Mais elles ont des problèmes de financement, puisque les banques ne veulent plus prêter de l'argent facilement.

Les secteurs de l'énergie et des télécommunications présentent le plus grand intérêt aujourd'hui à Paris.


Un conseil donc très "économique" cette fois-ci.


Pour le côté "message politique", c'est l'interview de Steinmeier au journal Le Monde (version allemande) qui nous donne une clé: Jean-Claude Juncker lui aurait dit dernièrement que les pays plus petits que la France et l'Allemagne se méfient lorsqu'ils mènent des projets ensemble - mais qu'ils se méfient encore plus si la France et l'Allemagne ne coopèrent pas. Belle pirouette pour balayer les objections de tous les journalistes répétant la litanie habituelle "le couple franco-allemand brisé" etc.


Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Commenter cet article