Chancelière Merkel et l'OTAN

Publié le par Victor Fèvre


Il faut que je réagisse au dernier billet sur EGEA. J'avais choisi de ne pas parler du discours d'Angela Merkel devant la Deutsche Atlantische Gesellschaft le 10 novembre car j'étais parti en France et lorsque je suis revenu j'avais estimé que ce n'était plus une nouveauté, les médias ayant sûrement déjà présenté le discours.

Or, je vois que cela suscite quand même l'attention. Alors voilà:

(1) En effet, Merkel a présenté ce discours dans l'Hôtel Adlon, sur le Pariser Platz, en face de l'ambassade francaise et à côté de l'ambassade américaine et de la Porte de Brandebourg, lieu donc hautement symbolique, comme l'a d'ailleurs fait remarquer Angela Merkel, qui a été élevée en RDA

(2) Mais, voici le texte du discours. Et ce qui semble être le scoop, l'appel à un nouveau concept stratégique pour le sommet du soixantenaire, n'en est pas réellement un. Car elle dit que le sommet à Strasbourg-Kehl le 4 avril 2009 est un bon moment pour demander un nouveau concept stratégique > c'est donc repoussé au sommet suivant, sûrement à Lisbonne en 2010, comme c'est un peu prévu dans les milieux otaniens. Voici ce qu'elle a dit exactement:

"Ich halte es deshalb für wichtig, beim nächsten Gipfel ein neues strategisches Konzept in Auftrag zu geben, das uns Klarheit darüber verschafft, wo die Aufgaben der NATO im 21. Jahrhundert liegen."

C'est en effet le coeur de son discours, mais ce n'est en fait pas une grande nouveauté. Par contre, elle le dit de manière officielle, et de la part d'un chef d'État. En ce sens, c'est très important.

(3) Et point supplémentaire, Merkel affirme sa volonté d'avoir un concept stratégique clair, sans énumération sans fin de dangers plus ou moins sérieux, comme la Stratégie Européenne de Sécurité, qui comporte sûrement tous les dangers du monde (sauf la grippe aviaire peut-être). Donc, Merkel exige du concret.

Il est donc possible que le prochain gouvernement allemand choisira sa ligne, plutôt européenne ou plutôt atlantiste, après la parution du nouveau concept stratégique de l'OTAN, à savoir probablement en 2010. Ce que Merkel fait comprendre aux américains, c'est que selon le résultat du concept, l'Allemagne se positionnera. Et toute l'Europe avec elle. On ne saurait surestimer ce que représentera le prochain concept, bien plus que les précédents.

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Commenter cet article