Chantiers transatlantiques

Publié le par Victor Fèvre


C'est désormais officiel, Barack Obama a gagné les élections.

Alors, quoi de neuf? Puisqu'il a un héritage difficile (voir sur EGEA le bilan des 8 années Bush Jr.), je ne pense pas que la marge de manoeuvre soit grande. Surtout en ce qui concerne les dépenses publiques, je ne sais pas comment Obama pourrait améliorer la situation de manière spectaculaire.

Lors d'un sommet Gymnich à Marseille avant-hier, les MAE de l'Union ont essayé de tracer une nouvelle politique transatlantique, mais sans décision majeure.

Par contre, Steinmeier a défini aujourd'hui les chantiers transatlantiques qui lui semblaient importants:

- la protection de l'environnement
- la sécurité énergétique
- le désarmement
- la coopération avec les institutions internationales

Surtout les deux points du milieu sont importants: la sécurité énergétique, cela veut dire les relations avec la Russie. Et le désarmement, ce sont les relations avec l'Iran surtout. Et l'Allemagne est décidée de devenir un partenaire privilégié du nouveau gouvernement américain.

Il faudra observer si cela aura pour conséquence de favoriser les atlantistes à Berlin, ce qui pourrait avoir une influence sur leur perception et leur engagement dans la PESD.


Personnellement, je voudrais ajouter qu'à mon avis, Obama a un très sérieux problème: le dollar n'est plus la valeur sûre qu'elle était. Et cela, c'est un élément encore plus important que l'effondrement des deux tours à New York en 2001, car cela pourrait démolir toute l'économie. Et la crise actuelle sur les marchés financiers (qui s'apparente plutôt à une purge) n'améliore pas la confiance dans le dollar...

Victor Fèvre

Publié dans Die ganze Welt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article