A400M - oiseau de mauvaise augure?

Publié le par Victor Fèvre


Hélas, comme je l'avais déjà signalé ici, les turbopropulseurs de l'A400M, manufacturés par la firme EuroProp International, n'ont toujours pas été livrés. Maintenant, le retard devient si important que la production des avions doit être considérablement ralentie, comme je le lisais ici. Je n'ai pas trouvé le communiqué exact d'EADS, mais trouvé confirmation dans Le Figaro.

Officiellement, il ne s'agit que d'un ralentissement, mais concrètement, cela s'apparente à un gel provisoire du programme, en attendant que les machines arrivent, permettant alors les vols d'essai et la reprise de la production en série.

Il devient vraiment urgent maintenant d'accélérer la démarche pour EADS, car elle a déjà perdu 1,4 Milliards d'Euros dans l'affaire à cause de tous les retardements. Elle risque de perdre des contrats (192 pour l'instant). Voici la liste des commandes actuellement:

- Luxembourg: 1
- Malaisie: 4
- Belgique: 7
- Afrique du Sud: 8
- Turquie: 10

- Royaume-Uni: 25
- Espagne: 27

- France: 50

- Allemagne: 60                                          (photo: EADS)

L'Allemagne est donc le plus gros client de ce programme, qui est le plus important programme d'armement européen, car il regroupe la France, l'Allemagne mais aussi le Royaume-Uni. Si l'A400M sort, il sera réellement un bon avion, car il répond à de préoccupations opérationnelles concrètes.

Toutefois, si Hervé Morin s'est montré conciliant à l'égard d'Airbus Military, en demandant certes un ordre du jour clair désormais (les premiers appareils devraient être livrés peut-être en 2010 à la France), le gouvernement allemand est beaucoup plus impatient: il a déjà menacé de réclamer des dommages et intérêts si l'Allemagne ne serait pas livrée en 2011 ! La mesure est donc maintenant pleine pour l'Allemagne.

Victor Fèvre

Publié dans UE

Commenter cet article