Nouvelle génération de frégates allemandes: F125

Publié le par Victor Fèvre


Nous entendons beaucoup parler des pirates dans l'Océan Indien en ce moment. Mais de manière plus générale, les besoins de la marine de guerre aujourd'hui ont beaucoup changé. La nécessité d'énormes vaisseaux n'est plus assurée.

Au contraire, de plus en plus de pays optent pour un nouveau type de navires répondant à de nouveaux impératifs. L'exemple est peut-être la nouvelle génération américaine de "Littoral Combat Ship". En tout cas, tous les pays germaniques enchaînent: les Pays Bas ont le Sigma Modular Ship, le Danemark la Flyvefisken Class ainsi que l'Absalon Class, la Suède la Visby Class.

Et maintenant, les Allemands présentent la ARGE F125. Elle est mise en parallèle avec la Transformation de la Bundeswehr, qui nécessite également un réalignement des fonctions de la marine. Le concept est radicalement nouveau, avec un armement différent, la durée d'opération allongée, la taille de l'équipage réduit... Il faut un navire pouvant opérer le long du littoral et étant très flexible. Ce n'est donc pas une nouvelle version d'un ancien appareil (comme pour le Fuchs), mais véritablement une nouvelle génération de vaisseaux, répondant à de nouveaux besoins opérationnels.

Les nouvelles possibilités d'emploi sont les suivantes essentiellement:

1) soutien d'artillerie tactique pour des objectifs à terre (par exemple lors d'un débarquement: c'est d'ailleurs ce qui manquait aux fantassins américains sur Utah Beach et Omaha Beach le 6 juin 1944 - les navires au large tiraient bien au-delà des cibles, et n'étaient pas efficace. Les britanniques avaient bien mieux utilisé que les américains le Sherman DD - Duplex Drive - qui donnait aux fantassins immédiatement une puissance de feu dans une situation tactique)

2) transport et soutien d'unités spécialisées en mission spéciale (par exemple lors de prises d'otages)

3) capacité de coordination air-terre-mer sur un théâtre d'opération (notamment la possibilité d'y installer un EM)

4) capacité d'intervention plus longue que les frégates actuelles (au minimum un an ou deux années sur le théâtre d'opération), avec un équipage d'une centaine de marins, relayés tous les 4 mois

C'est donc un vaisseau très flexible, pouvant être utilisé pour de nombreuses missions, également contre un ennemi assymétrique, car il peut répondre à de différents degrés de menace. Ce genre de frégates peut être facilement utilisé lors d'embargos, de surveillance aérienne ou maritime, d'opérations d'évacuation etc.

Il est intéressant de voir que ce programme d'armement de la marine est une réponse à une évolution de l'armée de terre. C'est aussi une tendance que l'on retrouve dans d'autres pays. Le système ingénieux de relève peut aussi améliorer la présence dans les mers chaudes, réglant le problème de rotation des effectifs. Voici enfin un système innovatif, ayant une influence majeure sur la stratégie d'emploi des forces navales.

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Commenter cet article