Incident diplomatique entre l'Allemagne et la Norvège

Publié le par Victor Fèvre


Hier, un journal norvégien, "Verden's Gang" a publié un article critiquant les allemands. Voici une traduction anglaise sinon (très mauvaise). C'est un billet d'un blogueur allemand qui en a parlé le premier.

En tout cas, il s'agit d'une nouvelle critique à l'encontre des militaires allemands, que leurs chefs ne souhaitent pas engager sur un terrain "chaud", qui s'ajoute à la longue liste de critiques que les alliés aiment bien s'adresser, pour dénoncer le manque d'action des "autres".

Ici, il s'agirait de soldats norvégiens engagés dans une embuscade à Ghowrmach. Coupés par une chaîne de montagne des espagnols et des italiens qui devraient normalement les soutenir (ce n'est plus la zone administrative FIAS - RC Nord, dont les allemands sont responsables, mais la zone Ouest), ils ont demandé de l'aide allemande. Les allemands s'y étaient déjà déployés à plusieurs reprises, à cause de cette situation géographique difficile.

Or, les allemands auraient refusé de les aider et de faire une Resco. Et cela justement lors d'une visite en Afghanistan du CEMA norvégien, le Général d'armée Sverre Diesen. Les norvégiens se sont donc plaints à l'OTAN. L'incident paraît bizarre, et le Général allemand qui a refusé d'envoyer ses troupes devait avoir de bonnes raisons.

En tout cas, les allemands ne sont pas du tout contents. Entretemps, Sverre Diesen aurait déclaré que le Général de brigade Dieter Dammjacob, commandant le RC North à Mazar-e-Sharif, avait tout à fait le droit de refuser de déployer ses soldats en dehors de sa zone de responsabilité etc. - il veut limiter les dégâts diplomatiques. Mais il a aussi dit que ce serait une bonne idée de rallier la zone de Ghowrmach au commandement régional Nord...

On voit que la bonne ambiance règne au sein des alliés en opération. La communication stratégique laisse vraiment à désirer, et cela ne fait que diminuer l'efficacité sur le terrain.

Victor Fèvre

Publié dans Afghanistan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article