"Sécurité en réseau": dernier concept en vogue

Publié le par Victor Fèvre


Lors du début du mandat allemand en Afghanistan, le ministre de la défense de l'époque, Struck, avait déclaré que la liberté allemande était aussi protégée à l'Hindou Koush - "Deutschlands Freiheit wird auch am Hindukusch verteidigt!". C'était une phrase-choc.

Maintenant, le concept inventé par le ministre de la défense Jung est celui de "vernetzte Sicherheit", que l'on pourrait traduire par "sécurité interconnectée" ou "sécurité en réseau". Il l'a dit le 21 octobre en commentant la dernière attaque et puis répété le 24, lors des funérailles des deux soldats.

La stratégie allemande serait cette "sécurité en réseau". Mais le terme reste extrêmement vague. En fait, Jung le met en relation avec le préambule de la Constitution allemande, où on peut lire "Im Bewusstsein seiner Verantwortung vor Gott und den Menschen, von dem Willen beseelt, als gleichberechtigtes Glied in einem vereinten Europa dem Frieden der Welt zu dienen". C'est surprenant, avec notamment une référence à Dieu. Cela aurait pu venir de la part du Président Köhler (qui dans la tradition constitutionnelle allemande a un lien étroit avec la religion), mais cela vient bien du ministre de la défense.

Finalement, je pense que ce que veut dire le ministre est le concept de "Sécurité collective" dans le sens où l'excellente revue DN&SC l'emploie. Le concept de sécurité ne peut plus être analysé au niveau purement national. Il a été considérablement élargi dans la philosophie politique des dernières années. Les actions d'un État sont la sécurité de tous les autres. Les conséquences se font sentir bien au-delà des frontières nationales, et dans le contexte actuel, tous les membres de l'OTAN ont intérêt à rétablir la paix en Afghanistan. Tel est le message.

Donc, même si le concept de "vernetzte Sicherheit" est quelque peu maladroit, je trouve que c'est en fait un réalignement sur les idées des autres pays. Et puis, cela reste dans l'optique de la fameuse "Europäische Sicherheit", qui reste beaucoup plus large que la traduction francaise "politique de défense européenne".

Victor Fèvre

Publié dans Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article